NOUVEAU DÉPART POUR LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Octobre 2020

Dans un contexte post conflit, les organisations humanitaires contribuent à protéger les populations affectées et à répondre à leurs besoins vitaux. Cela laisse ensuite place à des activités de développement, mises en place sur le long terme. La transition peut toutefois prendre du temps et donner lieu à un déficit momentané dans l’aide apportée. L’expérience unique de la FSD à opérer dans les deux types de contextes, en zone de post conflit ou de conflits oubliés, permet à l’organisation de jouer un rôle clé pour combler ce déficit, comme en République centrafricaine.

L'équipe de la FSD mène un certain nombre d'activités de soutien pour rétablir la sécurité dans ce pays, parmi les plus pauvres au monde, qui sort à peine de la guerre civile. En février 2019, avec le soutien de l'Union européenne, de l'ONU et de l'Union africaine, l'Etat centrafricain a en effet signé un accord de paix avec 14 groupes armés. Ces derniers ont accepté de déposer les armes et de coopérer pour pacifier le pays. Afin de soutenir les équipes de paix mixtes ainsi constituées, la FSD, financée par l'Union européenne, assure la réhabilitation d’infrastructures essentielles ainsi qu’une assistance logistique et administrative. L’objectif est de favoriser la transition vers un gouvernement dirigé par des civils et vers une société apaisée.

RCA1

Les 18 derniers mois ont été marqués par la réhabilitation d’infrastructures dans la ville de Bouar pour les forces de paix et leurs familles, dans le but de créer un environnement stable et sûr pour les communautés de la région. L’équipe de la FSD y construit des logements, hôpitaux, écoles, routes, bâtiments de services publics et facilite l’accès à l’eau pour des milliers de personnes.

RCA2

Dans la capitale, Bangui, la FSD coordonne ses activités de soutien à l’accord de paix et à la réhabilitation d’infrastructures de sécurité à travers le pays. Ceci permet d’assurer la continuité des projets conduits par la FSD de 2014 à 2019 avec des bâtiments gouvernementaux améliorés, une infrastructure de communication fonctionnelle et des systèmes de gestion des ressources humaines efficaces. L'objectif est de contribuer au développement à plus long terme du pays afin de faire entrevoir sécurité et stabilité à une population épuisée par des années de conflit.