La FSD se mobilise pour endiguer la propagation du virus

La situation épidémique des régions dans lesquelles la FSD intervient est très différente d’un pays à l’autre. Alors que l’heure est au déconfinement en Europe, d’autres pays découvrent seulement les premiers cas d’infection. Nous avons fait le choix de réorienter et adapter nos activités à la crise actuelle en République centrafricaine afin de subvenir au mieux aux besoins des populations affectées.

La pandémie de Covid-19 atteint progressivement l’ensemble des pays d’Afrique. Nombreux sont ceux encore faiblement exposés au virus à ce jour. Malgré tout, l’épidémie se propage petit à petit et les pays africains alertent d’ores et déjà sur la situation à venir. Leurs systèmes de santé sont incapables de faire face à un déluge de cas en raison d’installations médicales sous-équipées. Certaines communautés sont extrêmement vulnérables car leurs capacités financières ne permettront pas de couvrir les coûts de médicaments et traitements hospitaliers.

3 women drink water in Central African Republic

Financées par l’Union européenne, nos activités en République centrafricaine consistent à réhabiliter des infrastructures et fournir un appui logistique et administratif dans la mise en œuvre de l’accord de paix de Khartoum. Cela concerne tout particulièrement la reconstruction et réhabilitation de logements, bureaux et autres infrastructures pour les forces de sécurité, leurs familles et les communautés locales à Bangui et Bouar. Ce programme permet aux unités de sécurité réformées d’assurer une présence durable dans ces localités.

Le 15 avril 2020, la République centrafricaine annonce officiellement l’urgence sanitaire relative au Covid-19. Au cours des deux derniers mois, nous avons donc adapté nos opérations en accordant une attention particulière à la mise en place de mesures préventives simples comme l’installation de bases pour se laver les mains avec du savon sur l’ensemble des programmes et au sein d’installations communautaires clés à Bangui et Bouar. À cela s’ajoute une implication quotidienne pour sensibiliser les communautés locales aux pratiques d’hygiène et de distanciation sociale ainsi que la distribution de savon, de désinfectant et de gel pour les mains à la population.

hygiene practices in CAR

En collaboration avec nos partenaires nationaux à Bouar, nous mettons également en œuvre un projet soutenant le centre communautaire « Londo Mo Louti », chargé de la formation et de la réinsertion de femmes victimes de conflits familiaux. Ce centre enseigne à celles-ci des compétences de subsistance telles que la fabrication de paniers ou encore la confection de vêtements simples. Nous apportons un soutien logistique et financier à ce centre afin de renforcer ses activités, et y avons lancé un projet de fabrication de masques de protection dans le cadre des ateliers de couture qui y sont organisés. Nous avons en outre adapté nos projets de réhabilitation des infrastructures à Bouar pour nous concentrer davantage sur le soutien à l’infirmerie locale en fournissant plus de lits et de mobilier, en installant un laboratoire de test sanguin et en mettant à disposition du matériel supplémentaire (désinfectant, savon, masques, blouses médicales et dépliants d’information).

newsletter

Peut-on déminer à l’aide de drones? Une mine peut-elle tuer un chameau? Des réponses à vos questions, une fois par mois. Abonnez-vous pour ne rien rater!

  • Nouvelles du terrain
  • Vidéos de déminage
  • Interviews d’experts
  • Événements
  • Offres d’emploi

Ces articles pourraient vous intéresser