FSD Logo - White

Irak

En Irak, la FSD localise et neutralise les mines artisanales dans des zones ayant été occupées et minées par le groupe État islamique. La FSD mène également un projet de renforcement des compétences locales en matière de déminage.

FSD Operator conducting metal detector clearance procedures with Khalidiya village in the background iraq

Un opérateur de la FSD surveille un terrain en vue du déminage à l’aide d’un détecteur de métal près du village de Khalidiya. (Irak, 2022)

Irak

Contexte

Fin 2017, la guerre contre l’État islamique est officiellement terminée: le groupe djihadiste a été chassé de toutes les zones qu’il occupait depuis 2014. Cependant, pour la population irakienne, cela ne signifie pas pour autant le retour à la vie normale.

De nombreux villages sont encore jonchés d’engins explosifs placés par les djihadistes sur les routes, dans les champs, les maisons et les écoles. À l’intérieur des bâtiments, ces mines dites « artisanales » sont parfois cachées sous les meubles, dans les postes de télévisions ou les réfrigérateurs, dans les embrasures des portes et des fenêtres.

À ces mines artisanales s’ajoutent de dangereuses munitions non explosées, dispersées sur les anciens champs de bataille.

Pour permettre aux habitant·es de rentrer chez eux·elles, de cultiver leurs terres et d’envoyer leurs enfants à l’école en toute sécurité, la FSD s’attelle à décontaminer les villages et zones agricoles, et forme des partenaires irakien·nes au déminage.

Maintenant que le village a été déminé, les habitant·es osent enfin revenir et reconstruire leurs maisons.

Abd Al-Ghafoor Mohammed Attan

Muhktar (maire) du village de Karmardi

Abd Al-Ghafoor Mohammed Attan -Muhktar (maire) du village de Karmardi
Irak

Déminage

En Irak, les efforts des démineur·euses de la FSD se concentrent sur l’élimination des mines artisanales. Ces mines, fabriquées par le groupe État islamique avec des objets du quotidien, sont toujours présentes en quantités considérables dans le pays. Lourdement chargées en explosifs, chacune d’entre elles peut provoquer une explosion mortelle. Près de 20’000 mines artisanales et autres engins explosifs ont été détruits à ce jour par la FSD. Une surface équivalente à plus de 3’000 terrains de football a ainsi été sécurisée.

Senior supervisor Mr Peshawa Salim conducting 6-Monthly RSP recertification evaluations in Erbil Iraq
Irak

Sensibilisation

Dans les zones non déminées, les gens n’ont pas d’autre choix que de vivre à proximité d’engins explosifs. C’est pourquoi la FSD organise des séances de sensibilisation aux risques à l’intention des communautés vivant dans des régions encore contaminées.

Lors de ces séances, les habitant·es apprennent à reconnaître les mines artisanales et les munitions non explosées présentes dans les environs, et sont informé·es sur les comportements adéquats pour éviter les accidents.

À ce jour, 112’000 femmes, hommes et enfants ont participé à des sessions de sensibilisation organisées par les équipes de la FSD. La FSD mène en parallèle une campagne de prévention en ligne via sa page Facebook locale.

Villagers studying an EORE information poster in Iraq
Irak

Renforcement des compétences

En 2020, la FSD s’est engagée dans un projet visant à renforcer les compétences nationales irakiennes en matière de déminage. Les expert·es de la FSD ont formé et encadré le personnel de l’ONG locale Shareteah Humanitarian Organization (SHO). Cette organisation est aujourd’hui apte, et pleinement accréditée, à mener des opérations de déminage de manière indépendante.

L’objectif à terme est que les acteurs internationaux puissent se retirer et laisser les organisations irakiennes prendre en charge le déminage du pays.

Capacity-building-with-the-iraqi-NGO-SHO-
Chronologie

La FSD en Irak

La FSD a commencé à travailler en Irak en 2016, alors que le groupe État islamique occupait encore une partie du pays. Plusieurs équipes de déminage ont été déployées, principalement dans les gouvernorats de Kirkouk, Erbil et Ninive.

Cette opération est délicate pour les démineur·euses: les engins explosifs sont présents en quantités considérables, et leur nature artisanale rend la neutralisation périlleuse. Chaque dispositif rencontré est potentiellement différent des autres et nécessite une attention particulière. Par exemple, certains comportent des déclencheurs cachés.

L’environnement représente un défi supplémentaire pour les démineurs ainsi que pour les expert·es en sensibilisation aux risques de la FSD et les équipes d’enquêteur·trices qui travaillent dans le nord du pays. Des températures pouvant atteindre 50°C pendant une bonne moitié de l’année durcissent et assèchent le sol. Par conséquent, nos équipes ont souvent recours à des moyens mécaniques pour déterrer les engins explosifs.

Des machines de construction modifiées soutiennent le travail manuel des démineurs. Un petit véhicule télécommandé permet d’inspecter l’intérieur de bâtiments potentiellement dangereux. Nos équipes d’enquête ont quant-à-elles commencé à utiliser un petit drone télécommandé pour aider à déterminer la présence ou l’absence de contamination par des munitions explosives dans une zone donnée.

Le programme de la FSD en Irak est soutenu par le Département d’État des États-Unis, les Nations unies, le Canton de Genève, GGL Autriche et d’autres institutions et fondations privées.

Actualités

Nouvelles d’Irak

BONNES NOUVELLES D’AL KHALIDIYAH 🕊️

Autrefois occupé par l’État islamique, le village d’Al Khalidiyah est à nouveau un lieu sûr pour ses habitant·es. Dans cette vidéo, des habitant·es relatent leur vie au village avant et après les opérations de déminage et de sensibilisation menées par la FSD.

Capacity building team in Iraq

LE TRAVAIL CONTINUE

Nous avons le plaisir d’annoncer que notre projet de renforcement des compétences locales en Irak, soutenu par l’UNOPS et UNMAS, se poursuivra pour 12 mois supplémentaires!
Nous sommes très fiers des […]

Demining operations in Iraq-FSD

NEUTRALISATION D’UN ENGIN EXPLOSIF

La « procédure de neutralisation » est la dernière étape du déminage. Une fois l’engin détecté, un technicien hautement expérimenté l’examine minutieusement et détermine la meilleure façon de le neutraliser. Ici un exemple récemment mené en Irak.

DES ÉQUIPES RECRUTÉES LOCALEMENT

En 2022, la FSD employait 157 personnes en Irak, dont 150 ressortissant·es irakien·nes.

newsletter

Où la FSD travaille-t-elle actuellement en Ukraine? À quoi ressemble une mine? Des réponses à vos questions, une fois par mois.

  • Nouvelles du terrain
  • Vidéos de déminage
  • Interviews d'expert·es
  • Événements
  • Offres d'emploi
Démineuse en plein travail, en haut d'une colline