Lutte antimines

La lutte antimines constitue le cœur de métier de la FSD. Elle repose sur cinq domaines d’activité: déminage, destruction des stocks d’armes et munitions, sensibilisation, assistance aux victimes, et plaidoyer. La FSD travaille dans les quatre premiers de ces domaines.

A-FSD-demining-team-prepares-the-equipment-for-the-day's-operations-(Iraq,-2019)

Une équipe de démineur·euses de la FSD prépare son équipement et son matériel pour les opérations de déminage de la journée (Irak, 2019)

Chaque jour, des civil·es sont tué·es ou mutilé·es par des restes d’engins explosifs datant des guerres du passé.

Ces engins incluent les mines antipersonnel et antivéhicule posées par les belligérant·es, mais aussi toutes les munitions qui ont été abandonnées à la fin d’un conflit, ou qui n’ont pas explosé comme prévu. Le « taux d’échec » peut atteindre 25%.

Les mines et restes explosifs de guerre continuent ainsi à blesser et tuer alors que le conflit armé est terminé depuis parfois des décennies.

Une autre source de danger pour les civil·es provient des stocks d’armes et de munitions, qui peuvent provoquer des explosions accidentelles. Ils peuvent également être pillés et utilisés pour la fabrication de mines artisanales.

Lutte antimines

Déminage

Le déminage comprend la neutralisation et l’élimination des engins explosifs, mais aussi les enquêtes préliminaires visant à déterminer l’emplacement des zones contaminées, ainsi que la cartographie et le marquage qui les accompagnent.

À ce jour, nos démineur·euses ont identifié et détruit près de 1,4 million de mines et de munitions non-explosées. Une zone équivalente à plus de quatre fois la ville de Paris a été sécurisée.

 

Opérations en cours
Iraqi deminer trained to the use of a detector
Lutte antimines

Destruction des stocks d’armes et munitions

Certains pays conservent de grandes quantités d’armes et de munitions non-utilisées, souvent stockées dans des conditions inadéquates. Les réactions chimiques entre les composants, l’environnement de stockage et les interactions humaines peuvent donner lieu à des inflammations spontanées, dangereuses pour les populations environnantes et nuisibles pour l’environnement.

La FSD a déjà détruit 117 tonnes d’armes et de munitions obsolètes.

 

Opération en cours
Preparation for a controlled explosion of obsolete weapons and ammunition in Tajikistan
Lutte antimines

Sensibilisation aux risques

Le déminage est un travail long et difficile. Tant que la terre n’est pas sécurisée, la meilleure façon de prévenir les accidents est de sensibiliser les personnes vivant à proximité des zones contaminées sur les risques des engins explosifs pour qu’elles puissent adopter un comportement sécuritaire.

Grâce à des présentations de la FSD dans les villages et les écoles, plus de 2,7 millions de personnes, dont une majorité d’enfants, ont appris à repérer les mines et les munitions non explosées et savent comment rester en sécurité face à cette menace.

 

Opérations en cours
Mine risk education sign in the Philippines
Lutte antimines

Assistance aux victimes

L’assistance aux victimes ne se limite pas aux soins d’urgence et aux traitements médicaux. Elle comprend également des mesures visant à améliorer la situation socio-économique et psychologique des survivant·es d’explosions accidentelles et de leurs familles.

La FSD intervient plus particulièrement à ce niveau, par exemple par le biais d’interventions visant à permettre aux victimes de mines de se reconvertir dans des activités professionnelles compatibles avec leur handicap.

 

Opération en cours
Mine accident survivor, Afghanistan
Lutte antimines

Renforcement des compétences locales

Les programmes d’action antimines sont souvent mis en œuvre dans l’urgence, dans des pays encore gravement déstabilisés par des années de conflits. La coordination est alors assurée par des ONG internationales ou par les Nations unies.

L’objectif est cependant que la responsabilité de l’action antimines soit endossée dès que possible par les gouvernements des pays concernés.

Dans ce contexte, la FSD contribue à renforcer les compétences des autorités et des acteur·trices locaux·ales pour leur permettre de mettre en œuvre de manière efficace et autonome l’action antimines sur leur territoire.

Opérations en cours
Capacity building with SHO, FSD's partner in Iraq
Notre impact

En 2021, nos équipes ont planté 3'500 arbres pour limiter l'érosion des sols autour du dépôt central de pesticides périmés de Vakhsh, au Tadjikistan.

Nos activités

Nos projets humanitaires se concentrent sur quatre axes.

logo mines

lutte antimines

La FSD localise et neutralise les mines et munitions non-explosées, sensibilise les populations affectées par ce fléau, et prête assistance aux survivants d'explosions accidentelles.

logo relèvement

relèvement & stabilité

La FSD appuie des processus de paix en cours dans différents pays et accompagne les communautés vulnérables via des projets de soutien socio-économique.

logo protection environnement

environnement

La FSD assainit des sites contaminés par des substances toxiques héritées du passé et agit pour promouvoir la biodiversité et la résilience face au changement climatique.

logo innovation

innovation &
technologies

La FSD collabore à des projets de recherche visant à mettre les nouvelles technologies, notamment les drones, au service de la lutte antimines et de l'action humanitaire.

newsletter

Les démineur·euses sont-ils stressé·es? À quoi ressemble une mine? Des réponses à vos questions, une fois par mois.

  • Nouvelles du terrain
  • Vidéos de déminage
  • Interviews d'expert·es
  • Événements
  • Offres d'emploi