Tadjikistan

Les activités de la FSD au Tadjikistan ont deux volets: destructions de stocks d’armes et munitions, et dépollution de zones contaminées par des pesticides toxiques.

In-order-to-prevent-obsolete-weapons-and-ammunition-from-falling-into-the-wrong-hands,-FSD-is-mandated-to-destroy-these-devices-safely-(Tajikistan)

Ces collaborateurs de la FSD transportent une caisse de munitions pour destruction par explosion contrôlée dans un lieu sécurisé (Tadjikistan, 2020)

Contexte

Après l’effondrement de l’URSS en 1989, le Tadjikistan, comme de nombreux anciens États soviétiques, s’est retrouvé avec des stocks considérables d’armes et de munitions à travers le pays. Bon nombre sont aujourd’hui en mauvais état et constituent une menace pour la sécurité nationale et régionale en raison du risque d’explosion accidentelle et de récupération par des groupes armés.

Le Tadjikistan abrite d’autres dangereux vestiges de l’ère soviétique. Dans les années 1950-60, les pesticides y étaient massivement distribués, presque gratuitement, afin d’augmenter la production agricole. Avec la chute de l’URSS, d’importants stocks ont été abandonnés dans le pays.

Depuis, ces pesticides obsolètes, principalement du DDT, ont commencé à s’infiltrer dans l’environnement et à migrer dans la chaîne alimentaire. L’exposition à long terme à ces polluants organiques persistants a été corrélée à une série d’effets négatifs sur la santé, allant de problèmes nerveux, immunitaires, reproducteurs et endocriniens à divers types de malformations congénitales et de cancers.

Le gouvernement tadjik est conscient des graves risques pour la santé, l’environnement et l’économie de ces substances, mais manque actuellement de moyens juridiques, institutionnels ou financiers pour y répondre.

Quand il pleut ou qu’il neige, le sol vire au jaune et l’odeur devient insupportable.

Salmanjoon

Habitante d’Oykamar, village contaminé par les pesticides toxiques

Salmanjoon - Inhabitant of Oykamar, village contaminated by toxic pesticides
Tadjikistan

Dépollution

Le projet de dépollution des sols contaminés par les pesticides toxiques issus de l’ère soviétique a commencé en 2016. L’une des premières actions a été la relocalisation de plusieurs familles vivant au-dessus des zones de déversement de pesticides dans l’un de ces endroits. La FSD s’est ensuite attelée à évacuer les couches supérieures de sol contaminé, vers un site de stockage central sécurisé à Vakhsh, loin de toute habitation et cours d’eau. De la terre propre a finalement été transportée vers ces villages.

En 2021, la FSD a commencé à travailler sur un projet financé par le Programme environnemental des Nations Unies visant à développer une technologie qui éliminerait définitivement le problème des pesticides périmés. L’objectif est de tester le recours à un réacteur d’oxydation à eau supercritique pour traiter les sols contaminés à très haute température et pression, sans relâcher de dioxines ou d’autres émissions toxiques dans l’atmosphère. 

FSD excavator in Tajikistan
Lutte antimines

Destruction des stocks d’armes et munitions

Depuis près de 20 ans, la FSD mène un projet d’élimination d’armes et munitions provenant de stocks datant de l’ère soviétique, ou saisies par les autorités tadjikes. Selon leur type et leur calibre, elles sont soit incinérées, soit détruites par le biais d’explosions contrôlées.

Plus d’1,7 millions d’armes et de munitions ont été détruites par la FSD au Tadjikistan à ce jour, ainsi qu’une cinquantaine de systèmes portatifs de défense aérienne (MANPADs).

Controlled explosion from an obsolete ammunition stock in Tajikistan.jpg

La FSD au Tadjikistan

La présence de la FSD au Tadjikistan remonte à 2003, avec la mise en œuvre d’une opération de déminage soutenue par les États-Unis. Au cours de ce projet, les démineurs de la FSD ont restitué plus de 11 millions de mètres carrés de terres aux communautés.

En parallèle, en 2009, la FSD a lancé un programme d’élimination des stocks d’armes et munitions visant à promouvoir la sécurité nationale et régionale, également financé par les États-Unis.

En 2016, un troisième axe de travail a été entamé par la FSD: la dépollution de zones contaminées par des pesticides toxiques datant de l’ère soviétique. Un partenariat a été mis en place avec le Programme des Nations unies pour l’environnement en vue de développer une technologie de dépollution performante et propre.

En 2018, les opérations de déminage au Tajikistan ont dû être interrompues, faute de financement.

Centimètre par centimètre

En 2021, nos démineur·euses ont sécurisé 8,5 km², une superficie équivalente à la moitié de la ville de Genève. Ce travail nécessite une concentration intense dans des conditions parfois extrêmes.

Nouvelles du Tadjikistan

Tadjikistan,-protection-de-l'environnement

DéPOLLUTION ET PROTECTION DE l’environnement

Au Tadjikistan et au Kirghizistan, la FSD étend son engagement dans l’assainissement des sols contaminés par des pesticides toxiques. Dans le cadre de cette action financée par le FEM, la FSD […] 
Tadjikistan,-nouveaux-arbres-plantés

nouveaux arbres plantés à Vakhsh

Avec la collaboration de la Directrice du comité pour la protection de l’environnement au Tadjikistan, Qiamzoda Zafaro, la FSD a planté 3’000 arbres supplémentaires autour du centre nationale de […]
Tadjikistan,-destruction-d'armes-et-munitions

Destruction d’armes et munitions 

Comment détruit-on les armes et munitions perimées ou confisquées au Tadjikistan? Deux techniques sont utilisées:
➡️ L’incinération, destinée aux petites munitions; 
➡️ L’explosion contrôlée, […]

Nos activités

Nos projets humanitaires se concentrent sur quatre axes.

logo mines

lutte antimines

La FSD localise et neutralise les mines et munitions non-explosées, sensibilise les populations affectées par ce fléau, et prête assistance aux survivants d'explosions accidentelles.

logo relèvement

relèvement & stabilité

La FSD appuie des processus de paix en cours dans différents pays et accompagne les communautés vulnérables via des projets de soutien socio-économique.

logo protection environnement

environnement

La FSD assainit des sites contaminés par des substances toxiques héritées du passé et agit pour promouvoir la biodiversité et la résilience face au changement climatique.

logo innovation

innovation &
technologies

La FSD collabore à des projets de recherche visant à mettre les nouvelles technologies, notamment les drones, au service de la lutte antimines et de l'action humanitaire.

newsletter

Les démineur·euses sont-ils stressé·es? À quoi ressemble une mine? Des réponses à vos questions, une fois par mois.

  • Nouvelles du terrain
  • Vidéos de déminage
  • Interviews d'expert·es
  • Événements
  • Offres d'emploi